Les chiffres du cambriolage en France

  • Environ 400 000 cambriolages et tentatives e cambriolage en France en 2015.
  • Les cambriolages représentent 14%  des atteintes aux biens.
  • 80% des cambriolages ont lieu en ville et 13% seulement sont élucidés.
  • Plus de 60% des cambriolages concernent les résidences principales, 4% les résidences secondaires et 20% les locaux professionnels. Les caves et greniers quant à eux représentent 16% des cambriolages.
  • 80% des cambrioleurs empruntent la porte, les autres passent par le toit ou les fenêtres.
  • 3 minutes : c'est le délai moyen après lequel le monte-en-l'air abandonne son effraction.
  • En général, un cambriolage ne dépasse pas une vingtaine de minutes.
  • Plus étonnant que tout : 22% des Français ayant subi un cambriolage n'ont absolument rien fait par la suite pour améliorer leur sécurité !
  • 80% des cambriolages ont lieu en plein jour
  • 55% entre 14 et 17H
  • L'installation de caméras fait chuter par 7 le risque de se faire cambrioler

 

Il y a donc également 20% des cambriolages la nuit pendant le sommeil des propriétaires.

Un cambriolage dans une résidence principale coûte à ses victimes près de 6.500 euros, se commet parfois en leur présence, la plupart du temps

 

 

Les chiffres du Ministère de l'intérieur pour 2015

 

Chaque année le Ministère de l’Intérieur communique les statistiques de la délinquance et plus particulièrement les chiffres très attendus du nombre de cambriolages en France.

En 2015, pour la deuxième année consécutive, ces statistiques font ressortir une baisse des cambriolages. En 2015, la baisse est toutefois moins marquée qu’en 2014 puisque leur nombre a diminué de 0,9% (contre une baisse de 5,9% l'année précédente). Ces données sont à relativiser car par rapport à 2011 nous sommes sur une augmentation de 18% des cambriolages en France en 2015.

Au total, ce sont tout de même 233 541 cambriolages de logements qui ont été perpétrés au cours de l’année 2015. En 2014 on en comptait 235 619. Globalement on peut tout de même estimer satisfaisante cette tendance baissière sur deux ans. La réponse des pouvoirs publics face aux nouvelles formes de cambriolage associée à une vigilance accrue des particuliers et des foyers mieux équipés en vidéosurveillance et systèmes d'alarme ont enfin permis de limiter le nombre de ces délits.

D’un point de vue géographique et à l’instar des années précédentes, c’est l’Ile de France et la Provence Alpes Côte d’Azur qui sont toujours en tête du classement avec un taux de cambriolage particulièrement important et proche de 10 pour 1000 logements. A l’évidence, la densité de population influe fortement sur les chiffres. Ainsi les villes et communes les plus densément peuplées connaissent un taux de cambriolages élevé quand celles à moindre densité semblent plus épargnées.

En complément des chiffres officiels issus des dépôts de plaintes enregistrés par les commissariats et gendarmeries, cette étude fournit des statistiques provenant de sondages INSEE réalisés sur la période 2007 à 2014.

 

 

Près de 400.000 cambriolages et tentatives de cambriolage en France en 2015

 

L’enquête “Cadre de Vie et Sécurité” révèle ainsi que la grande majorité des cambriolages visent des résidences principales mais aussi un nombre très élevé de tentatives de cambriolage puisque l’on en répertorie environ 150 000 par an.

Cumulé aux cambriolages avérés, en 2015 en France il y a eu près de 400.000 cambriolages et tentatives de cambriolage.

Cette enquête INSEE met d’ailleurs plus en avant une stabilisation du phénomène « cambriolage » qu’une réelle baisse. Force est de constater toutefois que la forte tendance haussière enregistrée au cours des années 2008 et 2011 est désormais endiguée.

Mieux sécurisés et plus vigilants, les particuliers semblent aujourd’hui un peu moins exposés aux cambriolages qu’hier. Les facteurs à l’origine de ce mouvement sont multiples et s’il est difficile d’estimer le rôle des alarmes de maison ou des caméras de surveillance dans l’équation, il est sûr que leur effet dissuasif est bien réel. En effet, le fléchissement des statistiques correspond à la période durant laquelle les systèmes d’alarme domestiques et de vidéosurveillance ont commencé à réellement se démocratiser auprès d’un large public.

Si ces études sont encourageantes, il faudra sans doute attendre encore quelques années pour espérer voir enfin une véritable baisse du nombre de cambriolages.

 

 

Les habitations principales en première ligne

 

Les habitations principales de particuliers sont les cibles préférées des malfrats.
Mais le phénomène le plus inquiétant, c'est l'explosion des home-jackings, des vols violents commis alors que les gens sont chez eux.

En 2015, près de 235 000 cambriolages de locaux d’habitation principale ont été constatés par la police et la gendarmerie.

En 2008, il se situait à moins de 152 000 faits constatés. En quelques années, il s’est accru de 54,6 % (soit + 83 000 faits constatés).

 

 

Les résidences secondaires de plus en plus touchées

 

Le nombre de cambriolages de résidences principales, en hausse constante ces dernières années, a légèrement diminué en 2015… mais les résidences secondaires sont, elles, une cible de plus en plus prisée !

  • Habitations principales : - 4,7% de cambriolages en 2015 par rapport à l'année précédent
  • Habitations secondaires : +41,3% de cambriolages en 2015 par rapport à l'année précédente

  

 

Top 10 des grandes villes les plus touchées par les cambriolages

 

Si à Paris, le nombre des cambriolages est en baisse avec -10% par rapport à 2014, le Sud-Est de la France concentre les villes les plus touchées par les cambriolages, avec un nombre de faits bien supérieur à la moyenne nationale (6,4 cambriolages pour 1000 habitants) : Nîmes, Agde, Avignon, Montpellier, Nice, Aix-en-Provence, Valence, Grenoble sont particulièrement ciblées… Toulouse et surtout Deauville se distinguent également.

Vous habitez une zone à risque et souhaitez sécuriser votre résidence principale ou secondaire avec de la vidéosurveillance? N'hésitez pas à consulter nos offres de caméras IP ainsi que nos conseils pour protéger votre maison des cambrioleurs.

 

 

Les commerces, locaux industriels et financiers pas en reste

 
En 2015, près de 100 000 cambriolages de locaux commerciaux, industiels ou financiers étaient enregistrés.

 

 

Pour un cambriolage, c’est 3 minutes chrono

 

Les cambrioleurs ont bien changé. Fini le temps où on déménageait entièrement un appartement avant de revendre les biens dans les brocantes du coin. Désormais, Arsène Lupin, qui se balade les mains dans les poches ou avec un simple petit sac à dos, est capable de frapper en trois minutes. Une pince ou une mini-perceuse pour pénétrer dans les lieux, puis main basse sur les les bijoux, le numéraire, les ordinateurs portables et les tablettes/smartphones ou autres consoles de jeu. Même les écrans plats, pas assez discrets, ne les intéressent plus. « Ce sont de vrais professionnels qui peuvent frapper vingt fois dans une même journée ».
 

 

Peu d’éllucidations

 

Ces « séries », souvent menées en pleine journée, quand tout le monde travaille, ne facilite pas les flagrants délits. Ni le taux d'élucidation des « casses », qui n'est que de 11 %. « Il y a peu de gens qui composent le 17 quand ils entendent du bruit chez leur voisin. Sans témoin, difficile d'élucider une affaire ».

 

 

Sur les 6 prochaines années un Français a 1 chance sur 10 de se faire cambrioler

  

Avec de telles statistiques, près de 400.000 cambriolages et tentatives de cambriolage en France par an, cela fait un cambriolage toutes les 90 secondes en France, soit près de 1000 cambriolages par jour. Et rapporté au nombre de foyers sur le territoire français la probabilité de chance de se faire cambrioler dans les 6 prochaines années est d'environ 10%.

 

 

Les cambriolages en baisse depuis 2013 grâce à une meilleure protection des habitations et des entreprises

 

Une légère baisse des cambriolages de logement a été de nouveau constatée en 2015. Cette tendance est observée depuis 2013. En effet, en 2015, 233 541 cambriolages de logements ont été constatés, en baisse de 0,9 % par rapport à l’année précédente. Et en 2014, 235 619 cambriolages de logements avaient été constatés, en baisse de 5,9 % par rapport à l’année précédente ou le nombre de cambriolages était de 246 190.

 

 

Que faire pour se protéger des cambriolages ?

 

La sonnerie d'une alarme ferait fuir près de 95% des intrus. Un argument majeur pour s'équiper !

En complément d'un système d'alarme conventionnel une vidéosurveillance par caméra IP par exemple permettra de dissuader les éventuels malfrats. Et en cas de détection d'intrusion par un système d'alarme le propriétaire des lieux pourra se connecter à distance en direct à la vidéo des caméras à distance via un smartphone ou un ordinateur pour faire une levée de doute et alerter la police si une tentative d'intrusion est en cours.

Les preuves récupérées par la vidéosurveillance permettront aussi dans la plupart des cas de donner des éléments clés aux forces de l'ordre afin d'identifier et d'interpeler au plus vite le ou les malfaiteur(s)

Les cameras IP peuvent meme vous envoyer des images par email grâce à la fonctionnalité de détection de présence et l’alerting email.

D'autres dispositifs sont aussi très efficaces, dissuasifs et complémentaires pour se prémunir des cambriolages comme l'opération tranquillité vacances (solution qui consiste à demander la surveillance de son domicile, en son absence, par la police ou la gendarmerie, à l’occasion de leurs patrouilles). L'entente entre voisins pour surveiller un quartier est aussi très efficace pour mieux se prémunir des cambriolages.

Certaines communes ont aussi lancé depuis quelques années des partenariats de participation citoyenne conclus entre le maire, les habitants et les forces de sécurité. En cas de comportement inhabituel et suspect, les habitants peuvent immédiatement prévenir leurs contacts au sein de la police ou de la gendarmerie. Vecteur de cohésion sociale, ces partenariats sont aujourd’hui noués dans chaque département, plus nombreux chaque année. En mai 2016, près de 3 200 partenariats étaient en cours. Pour tout renseignement, les particuliers doivent contacter leur mairie.

 

 

En moyenne un dispositif de vidéosurveillance fait chuter le taux de cambriolage d'un lieu par 7

  

En milieu urbain, une étude portant sur près de 150.000 domiciles vidéosurveillés montre que seulement 0,15 % de cambriolages ont été déplorés, contre une moyenne nationale de 0,96 %. En milieu rural et péri-urbain, le dispositif s’est également montré très efficace.

 

 

Chacun peut se prémunir des cambriolages en adoptant des gestes simples

 

  • Installer des équipements adaptés et agrées (volets, éclairages programmé, système d'alarme, caméras de surveillance…)
  • Photographier ses objets de valeur et les placer en lieu sûr
  • Confier le double de ses clés à une personne de confiance, ne pas les cacher à proximité de son domicile

 

Il est également conseillé de rester prudent sur les réseaux sociaux, en ne diffusant pas d’information sur ses vacances. Avant de quitter le domicile, il est prudent de signaler son absence à son entourage (voisin, ami, famille), de faire suivre son courrier et de transférer sa ligne fixe sur son téléphone portable. Des dispositifs spécifiques permettent de créer l'illusion d'une présence, pouvant faire reculer les potentiels cambrioleurs : programmateurs pour la télévision, la lumière, la radio…

 

Le risque zéro n'existe pas, il faut donc connaître les réflexes en cas d'effraction

 

  • Prévenir immédiatement la police ou la gendarmerie (17 ou 112)
  • Préserver toutes traces et indices à l'extérieur et à l'intérieur du domicile
  • Porter plainte en ligne, dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie
  • Faire opposition auprès de sa banque pour les chéquiers et les cartes de crédit dérobés
  • Déclarer le vol à son assureur par lettre recommandée dans les deux jours ouvrés
  • Prendre des mesures pour éviter un autre cambriolage, comme le changement des serrures et s'équiper ou renforcer son équipement en protection

 

En cas de cambriolage, les particuliers peuvent faciliter leurs démarches et gagner du temps à travers le dispositif de pré-plainte en ligne. Pratique, il présente plusieurs avantages :

 

  • Plus de liberté : après avoir renseigné un formulaire de pré-plainte en ligne, le particulier choisit le lieu où aller signer sa plainte, au sein d'un commissariat de police ou d'une brigade de gendarmerie. Il dispose ensuite d'un délai de 30 jours à partir de l'accusé de réception de la pré-plainte pour la signer
  • Un accueil privilégié : le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie choisi contacte alors la personne qui a déposé la pré-plainte pour convenir d'un rendez-vous et l'informer des justificatifs à fournir. Le policier ou le gendarme qui reçoit le particulier connaît ainsi sa situation et peut répondre à toutes ses interrogations sur le traitement et le suivi de la plainte
  • Un gain de temps : il suffit de se présenter à l'heure et au jour fixés avec l'ensemble des justificatifs demandés pour signer la déclaration. La plainte sera alors officiellement déposée.

 

 

Et les vols sans effraction dans tout ça?

 

En plus des cambriolages, chaque année en France près de 350.000 vols sans effraction dans les résidences principales ou secondaires sont constatés. Simple vol d'outils de jardinage, ou encore vol de vélos, de tracteur tondeuse, d'engins agricoles ou de voiture, les vols sans effraction peuvent aussi être évités en mettant en place une vidéosurveillance dissuasive en extérieur de son habitation principale ou secondaire.

 

 

Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner dans la protection de vos biens et vos proches

 

Homeprotection.fr est aussi à votre disposition pour vous conseiller au mieux en fonction du lieu à surveiller afin de vous équiper ou renforcer votre équipement en vidéosurveillance. Il y a forcément un modèle qui conviendra à votre besoin dans notre large gamme de caméras connectées.

 

 

Un total ahurissant de près de 1 million d'actes de cambriolage ou tentatives de cambriolages en France en 2015!!!

 

En 2015, les forces de l'ordre ont constaté plus de 100.000 faits commis contre des locaux industriels, commerciaux et financiers, des chantiers et des exploitations agricoles situés en Métropole et près de 150.000 tentatives de cambriolages sur ce type de locaux.

Cumulé aux atteintes dans les habitations des particuliers cela fait près de un million de cambriolages, tentatives de cambriolage et vol sans effraction en France en 2015. Ces chiffres sont la meilleure démonstration qu'un bon équipement en vidéosurveillance et en système d'alarme n'est malheureusement pas du luxe et qu'il ne faut pas attendre d'être cambriolé pour bien se protéger et dissuader.

 

 

Sources : Ministère de l’Intérieur, ONDRP, INSEE.

    

  

 

 

 

caméras IP de surveillance WiFi